Download E-books Mary l'Irlandaise PDF

By Maryse Rouy

Après ses romans inspirés par le Moyen Âge français, Maryse Rouy nous raconte cette fois une histoire québécoise inspirée de faits vécus. Avec cette écriture vivante et directe qu’on lui connaît, l’auteure hint le portrait d’une jeune femme volontaire et généreuse qui prend position parmi les héroïnes les plus fortes et les plus attachantes du roman contemporain.

Printemps 1833. À l. a. suite de l. a. décision de son père, Mary, à peine âgée de 14 ans, quitte l’Irlande pour les États-Unis. Une épouvantable tempête aggrave les stipulations de voyage, déjà très difficiles. À Québec, où le bateau fait escale, son oncle et sa tante, qui s’étaient engagés à veiller sur elle, l’abandonnent.

Seule dans un can pay inconnu, Mary n’est pourtant pas de celles qui pleurent sur leur kind. Elle se bat pour survivre, travaille, s’engage dans l. a. vie, mûrit au fil des épreuves. De l’île d’Orléans à Québec, puis à Berthier, en cette période troublée qui mène à l. a. rébellion de 1837, elle côtoie l. a. maladie et los angeles mort, rencontre l’amitié, trouve l’amour.

Show description

Read Online or Download Mary l'Irlandaise PDF

Best Canadian Literature books

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes go away of her sister, Nora, who's sure for brand new York. it is a time whilst the starting to be hazard of fascism in Europe is a continuing fear, and other people get away from truth via radio and the flicks. in the meantime, the 2 sisters -- enormously diversified in character, but inextricably associated via a shared earlier -- attempt to locate their locations in the advanced net of social expectancies for younger women within the Thirties.

The Polished Hoe: A Novel

While Mary-Mathilda, some of the most revered girls of the island of Bimshire (also referred to as Barbados) calls the police to admit to a criminal offense, the result's a shattering all-night vigil that brings jointly components of the island's African earlier and the tragic legacy of colonialism in a single epic sweep. Set within the West Indies within the interval following international struggle II, The Polished Hoe -- an Essence bestseller and a Washington put up booklet international such a lot priceless ebook of 2003 -- unravels over the process twenty-four hours yet spans the collective event of a society characterised via slavery.

The Stone Carvers

In 1867 a good-natured Bavarian priest, is distributed via God and mad King Ludwig to the wilds of North the US. quickly the backwoods are reworked right into a parish and the settlers right into a congregation, and Joseph Becker, a woodcarver, meets his destiny spouse. a number of many years later, Joseph Becker teaches his amazing carving abilities to his grandchildren.

A World Elsewhere

Beloved writer Wayne Johnston returns to the territory of his number one nationwide bestseller The Colony of Unrequited goals with this sweeping story of ambition, regret and hope.
 
A international in other places is an spectacular paintings of literature with the entire hallmarks of Wayne Johnston's so much loved and acclaimed novels: outsiders craving for recognition, goals that threaten to overpower their makers, and not going romance. the thrashing middle of this tale is the touching courting among a father and his followed son. This sweeping story immerses us in St. John's, Princeton and North Carolina on the shut of the nineteenth century. Landish Druken is an impressive determine: broader than such a lot doors, quick-witted and sharp-tongued. As a scholar at Princeton, he's befriended via Padgett "Van" Vanderluyden, son of the wealthiest guy in the USA. Years later, whilst Landish and his son flip to Van for aid, he invitations them to his self-constructed citadel and pulls them into his internet of lies and deceit.

Extra info for Mary l'Irlandaise

Show sample text content

Demanda le docteur d’un ton jovial. Mary, incapable d’émettre un son, acquiesça d’un faible signe de tête. Les dents serrées, los angeles sueur au entrance, elle détourna le regard de los angeles major armée du médecin. Une légère douleur au bras l. a. healthy se crisper davantage. — Voilà, annonça-t-il, c’est fini ! — Déjà ? — Eh oui, tu vois que ce n’était pas l. a. peine d’avoir peur ! Va déjeuner, maintenant. Si tu ne te sens pas bien dans l. a. journée, repose-toi. Tu seras sans doute fiévreuse un jour ou deux, et ton bras va enfler. Mais dans une semaine, il ne te restera pour tout memento qu’une minuscule cicatrice. Avant qu’elle ne sorte, il ajouta : — Au fait, madame Rondeau t’a dit que tu devais prendre un bain par semaine ? — Oui, monsieur. — Parfait. N’oublie pas de le faire. Et surtout, savonne-toi ! l. a. crasse empêche los angeles peau de respirer et c’est très mauvais pour los angeles santé. Pendant que Mary mangeait une assiettée de los angeles soupe de l. a. veille, l. a. cuisinière préparait le plateau d’Hortense. Elle y disposa du thé, des rôties et une coupelle de confiture de rhubarbe sur un napperon de dentelle. Le plateau en mains, Mary alla frapper à los angeles porte de los angeles jeune fille. Hortense sauta du lit et se précipita à l. a. fenêtre. — Quelle likelihood, il fait beau ! Félix ne s’était pas trompé : le vent a tourné au sud-ouest, ça annonce l’été indien. Je vais pouvoir mettre ma gown jaune. C’est ma préférée. Mary, veux-tu los angeles préparer, s’il te plaît ? Mary sortit los angeles gown et los angeles posa sur un file de chaise, puis elle entreprit de faire le lit pendant qu’Hortense mangeait. Même en déjeunant, elle parvenait à bavarder. Comme sa mère, elle était curieuse de madame Shandon : — Tu sais, Mary, on parle toujours des Anglais, mais on n’en connaît aucun. Toi, tu vas pouvoir me raconter remark ils vivent. Et puis, tu me décriras Québec. Je n’y suis jamais allée, et à Montréal non plus. Je voudrais tant voir une ville ! � Comme Charlotte, pensa Mary. Décidément, à half moi, toutes les filles ont envie d’aller ailleurs. » Tandis que sa femme de chambre l. a. coiffait, Hortense, assise face au miroir, se regardait sans complaisance : — Qu’est-ce que je suis laide ! — Ce n’est pas vrai, mademoiselle, vous avez de très jolis yeux. Ils sont du même bleu que les myosotis. — Mmm… C’est vrai. C’est pour ça que mon père m’a offert un peigne orné de turquoises : il a dit qu’il était assorti à mes yeux. Mais ils sont globuleux et à fleur de tête. Une horreur ! Avant que Mary ait pu protester, elle s’en prenait à ses cheveux, qu’elle trouvait ternes et mous, à ses lèvres, trop charnues, à son nez, rond comme une patate. L’exagération était si criante, que Mary ne positioned qu’en rire : — Si vous êtes comme vous le dites, il va falloir vous mettre dans le verger pour faire peur aux oiseaux ! Hortense rit à son tour : — Je suis trop over the top, père a raison. Mais c’est vrai que je ne suis pas jolie. Ce n’est pas comme toi, Mary. Toi, tu es belle ! Tu dois avoir des tas d’amoureux ! Tu as un amoureux, Mary ? Tu me raconteras ? Maintenant, je n’ai pas le temps, c’est l’heure de partir au couvent.

Rated 4.94 of 5 – based on 41 votes